loader image

BIZNESS MAN

Refrain

Biznessman n’as-tu aucune conscience, Tu voles, tu mens, tu salies ton âme sans hésiter Biznessman on ne peut pas te faire confiance, Tu marches au côté du mal et tu veux tout contrôler

Refrain

Couplet

T’arnaques et tu triches, mais quelle vie tu mènes, Tu répètes ton speech à tes victimes toute la semaine, Pauvres ou riches, c’est en bateau que tu mènes, Tu profites de leurs faiblesses sans pitié rien ne te freine, Obnubilé par le profit faut toujours que t’ais le monopole Mais se que t’as pas compris c’est que ce mode de vie t’isole Tu as tellement d’appétit qu’y en a jamais assez dans ton bol Hé Ho mec atterris arrêtes avec tes belles paroles Ne me dis pas que tu ne vois pas le mal que tu repands tout autour de toi Que tu embrouilles sans arrêt tes semblables parce qu’ici bas ça se passe comme ça Tu pourrais être honnête et respectable mais tu préfères jouer le vampaya Entre le bon et le mauvais dis-toi que l’on peut toujours faire son choix Humainement je pense que tu as de véritables lacunes Chaque jour tu te réveilles avec l’obsession de faires des tunes Et c’est en mentant, à l’insu des gens que tu fais ta fortune Vu ton comportement un jour ou l’autre t’y laisseras des plumes, Mais dis-moi :

Refrain

Couplet

Je te vois faire, politique ou commercial, Le nez dans tes affaires tu poursuis ton idéal Tu rêves des hautes sphères de ce système pyramidal Mais tu en oublis tes frères et tout se qui est primordial C’est tout pour ta pomme pour toucher ta com’, t’emplois les méthodes les plus infâmes Tu tentes les Hommes pour qu’ils consomment pour cela je te condamne Tu les conditionnes et tu les assommes de tes beaux discours et de ton charme En somme, dans ce monde tu répands beaucoup de larmes La convoitise engendre les conflits Et on la prône dans ce système établi Afin de maintenir l’économie Régis par une poignée de dirigeants pervertis Et toi tu participes à entretenir cet essor Du pauvre faible et du riche le plus fort Es-tu conscient que ton bizness amène la mort Une chose est sure c’est que je viens pas t’accuser à tort Mais dis-moi :

Refrain